×

PROFIL ATYPIQUE : COMBIEN VALEZ-VOUS ?

« Je ferai mes preuves une fois dans l’entreprise »… Vous avez un profil atypique et vous avez du mal à convaincre. Vous pensez parfois qu’en vous bradant un peu, il vous sera plus facile de convaincre: cela vous permettra de démontrer concrètement vos compétences. Mais… ça ne marche pas. Comment savoir si votre profil a de la valeur ?

Pas de grille de salaire pour vous

 J’ai été démoralisé par ce que j’ai entendu à Pôle Emploi

Difficile de vous évaluer en fonction de votre ancienneté ou de vos diplômes : vous avez un profil atypique et vous ne correspondez pas aux normes. Vous avez changé de pays, de secteur, de métier et vous capitalisez sur des compétences transférables d’un domaine à l’autre. Le problème ? Vous continuez de raisonner à l’ancienne alors que votre carrière répond aux défis de 2017 : en quête de sens et d’efficacité dans un monde changeant, ouvert, complexe. Or, ici en France, avec la tradition du bilan de compétences, on pense que la carrière dépend de compétences qu’on empile pour atteindre progressivement le jackpot… Mais la vraie vie, ce n’est pas comme à l’école…

Le syndrôme du bon élève

Je voudrais savoir ce que je vaux sur le marché

Vous vous souvenez de la règle quand on était à l’école ? Oui, vous l’avez même complètement intégré dans votre logiciel de réflexion : on a une bonne note quand on connaît tous les points du cours/on passe en classe supérieure quand on a acquis les compétences requises. Dans le monde de travail, les règles sont différentes : vous devez convaincre, créer la confiance sur votre potentiel à vous engager sur un projet. La dynamique est diamétralement opposée de celle intégrée à l’école. Et c’est de cette dynamique que dépend votre valeur…

Une question de confiance en soi

Je doute, je ne sais pas pour quoi je suis faite. Je me remets en question en permanence.

Les personnes en questionnement sur leur place au travail, attendent de leur réseau d’identifier leur valeur sur le marché du travail. « Je tourne en rond dans mon poste, je vais me tester sur le marché de l’emploi pour savoir si ça vaut le coup de partir » m’explique Elisabeth, DRH dans le secteur de la santé. Aborder le marché en plein doute, sans connaître votre identité professionnelle, sans objectif précis, vous place dans une situation ingérable et transforme les rendez-vous réseau en épreuves. Vous tournez en boucle dans un dialogue interne face à votre interlocuteur. Vous vous enferrez dans une série de justifications stériles et vous vous sabotez.

Vos motivations boostent votre valeur !

J’ai échangé avec le manager sur notre vision du projet et on était complètement alignés. A un moment j’ai senti que le rapport de force s’était inversé.

Vous valez plus cher si vous avez fait le travail de ciblage vers votre job idéal. Confier ce travail à votre réseau est non seulement inefficace mais cela lamine votre image. La littérature sur la recherche d’emploi est remplie de titres ineptiques qui vous pousse dans cette logique : « Quelles sont les filières pour réussir ? Les secteurs qui recrutent ? Dans quels pays s’expatrier pour booster sa carrière, etc ». On finirait tous joueurs de foot à Singapour si on lisait ça trop sérieusement ;)…

La clé, c’est votre positionnement

Quand vous m’avez indiqué vos tarifs lors de notre 1ère rencontre, je me suis dit que j’avais fait erreur sur vos compétences…

Cette remarque énoncée à mes débuts par un client à l’issue d’une superbe mission de 6 mois fût une révélation : comme pour un produit de grande consommation, mon tarif milieu de gamme laminait mon image. Pour créer la confiance et gagner en impact, vous DEVEZ assumer votre positionnement en termes d’engagement sur des objectifs ambitieux mais aussi en termes de positionnement financier. Le tout est lié ; c’est la cohérence entre tout cela qui va vous donner de l’impact. Depuis que je fais ce métier, je constate que tous mes clients sont sous-positionnés au départ. Alors, ils font peur : on sent bien qu’ils seraient ingérables sur les postes qu’ils visent trop modestement …

Et comme on ne sait pas trop quelle explication rationnelle leur donner puisqu’ils sont parfaitement compétents, et même bien plus que nécessaire, on leur dit… que leur profil est trop atypique … On appelle cela une explication “socialement acceptable” 😉

Stéphanie Talleux

Consultante Executive Coach, experte des carrières nomades et atypiques

Vous souhaitez sortir de vos doutes et cibler un poste ambitieux en interne ou à l’extérieur de votre entreprise ? Contactez-moi : stephanie@stephanietalleux.com

BÉNÉFICIEZ D’UN PREMIER

DIAGNOSTIC CARRIÈRE GRATUIT

CONTACTEZ-MOI